Cité des Ainés - Saint-Etienne : c'est parti, la première pierre est posée


La Cité des Ainés, un concept innovant en réponse aux besoins des seniors
Définition : Cité des Ainés
La Cité des Ainés est un projet porté par la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM, la Ville de Saint Etienne, Loire Habitat, et ADIM Lyon, qui vient révolutionner les codes conventionnels  de prise en charge des personnes âgées dépendantes. En rupture avec les anciennes conceptions, ici c’est l’architecture, les équipements et les organisations, centrés sur le bien-être de la personne âgée, qui s’adaptent à l’évolution de sa dépendance.
Cité des Ainés - Saint-Etienne : c'est parti, la première pierre est posée

Mardi 5 septembre 2017, Paul Celle, Président de Loire Habitat, Laurent Putzu, Directeur d'ADIM Lyon, Pascal Haury, Président de la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM, René Game, Président d'Eovi Mcd Santé et Services et Gaël Perdriau, Maire de Saint- Etienne, ont posé la première pierre de la Cité des Ainés, en présence de Bernard Bonne, Président du Département de la Loire, de Marie-Camille Rey, Conseillère Régionale, repré- sentant Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Pensé dans l'esprit d'une cité-village, ce projet entend répondre à tous les besoins de la personne âgée en termes de logement, déplacement, lien social, soins, bien-être, restauration, et favorise les parcours de vie et de soins des personnes âgées sur un même lieu.

Le projet comprend la construction d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 159 lits, d'une résidence autonomie de 35 logements, de 12 logements adaptés et de lieux de vie collectifs ouverts sur l'extérieur : une rue piétonne et commerçante, des espaces bien-être, un jardin thérapeutique, un restaurant où pourront se retrouver les résidents et les habitants du quartier.

ADIM Lyon, filiale de développement immobilier de VINCI Construction France, est le Maître d'ouvrage de l'opération vendue en l'Etat Futur d'Achèvement (VEFA) à Loire Habitat pour en devenir propriétaire (investissement de 26 millions d'euros TTC). L'EHPAD et la Résidence Autonomie seront gérés par la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM tandis que les 12 logements adaptés seront exploités en direct par Loire Habitat.

Ce projet est soutenu par l'Agence Régionale de Santé Auvergne-Rhône-Alpes, la Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie, la Ville de Saint-Etienne, le Département de la Loire et la Région Auvergne Rhône-Alpes.

La Cité des Ainés est aussi un laboratoire des usages et des pratiques innovantes. Cette démarche de living lab, initiée dès le montage du projet, en synergie avec le Gérontopôle Auvergne Rhône-Alpes, permettra à la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM et ses partenaires d'expérimenter de nouveaux outils et services tels que la luminothérapie, la domomédecine, les nouvelles prises en charge non médicamenteuses, les outils de simulation du grand âge, les nouvelles techniques de préparation culinaires, ...

UNE CITEE DES AINES, ADPATES A LEURS FRAGILITE

Les projections démontrent que la population de la Loire ne cessera de vieillir d'ici 2020. Les plus de 75 ans représentent déjà plus de 10% de la population ligérienne (source INSEE).

Par ailleurs, avec le vieillissement de la population, les maladies neuro-dégénératives progressent inexorablement : à partir de 85 ans, une femme sur quatre et un homme sur cinq seront touchés. Ainsi, la prise en charge de la population vieillissante et des personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives est désormais une question primordiale pour le département.

Pour répondre à cette demande, la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM, la Ville de Saint

-Etienne, Loire Habitat et ADIM Lyon se sont associés pour imaginer la Cité des Ainés.

Située au cœur du quartier Bellevue, le long des rues Testenoire-Lafayette et du Guizay, sur un terrain d'un hectare, la Cité des Ainés regroupera sur un même site :

  • un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de 159 lits (+1 chambre d'accueil familial), dont :

2 unités psycho-gériatriques de 14 lits qui accueilleront des personnes atteintes de maladies neurodégénératives, avec un personnel spécifiquement formé.

2 unités grande dépendance de 14 lits

1 unité pour Personnes Handicapées Avancées en Age de 15 lits : il s'agit d'un lieu de vie dédié aux usagers souffrant de pathologies dites psychiatriques, associées au vieillissement où leur seront proposés un accompagnement psychologique et des activités adaptés.

  • une résidence autonomie de 35 logements de type T1/T2

  • 12 logements adaptés de type T2/T3

  • des locaux communs et de services ouverts sur l'extérieur

Les autorisations des lits d'EHPAD et résidence autonomie proviennent de 3 établissements existants à Saint-Etienne: la Résidence Mutualiste Valbenoîte, et les résidences municipales de la Rivière et des Camélias (15 lits), dont les bâtiments , pour les 2 premiers établissements, sont devenus au fil du temps inadaptés. La Ville de Saint-Etienne a transféré ses autorisations à la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM, fin 2016.

En réunissant sur un même lieu des modes de prise en charge variés et complémentaires, les 4 partenaires entendent favoriser les parcours de vie et de soins des personnes âgées, sur un même site, du logement aux unités spécialisées de l'EHPAD. Chaque lieu d'accueil avec du mobilier adapté, des unités dédiées à chaque niveau de dépendance s'adaptera à l'évolution de la dépendance, aux pathologies de la personne accueillie. Au-delà de l'adaptation du logement, un repérage des fragilités, dans toutes les dimensions : médicale, psychologique, physiologique, sociale, et une prévention de la dépendance sera mise en place pour assurer une meilleure qualité de vie aux personnes.

A noter qu'une salle dédiée à la télémédecine sera installée dans l'établissement.

L'objectif : améliorer la prise en charge des patients âgés et fragilisés et apporter une expertise aux professionnels de santé de l'établissement. Un pool d'experts issus du réseau mutualiste ou des partenaires locaux, constitué de gériatres, diététiciens, cardiologues, médecins spécialistes de la douleur, psychiatres, dermatologues, ... apportera son expertise à distance, dans des délais raisonnables, offrant ainsi un certain confort aux patients, leur évitant des déplacements parfois fatigants ou des hospitalisations.

D'autre part, l'EHPAD disposera d'un PASA (Pôle d'Activités et de Soins Adaptés) de 14 places. Comme le préconise le plan Alzheimer 2008-2012, ce lieu, organisé autour d'espaces de vie conviviaux, adaptés et sécurisés accueillera des groupes de résidents atteints de maladies neuro-dégénératives présentant des troubles du comportement, dont la maladie est peu avancée. Une équipe soignante formée spécifiquement accompagnera les résidents autour d'activités sociales et thérapeutiques.

L'objectif : maintenir le lien social, retrouver les gestes de la vie quotidienne, stimuler les fonctions cognitives, prévenir les troubles du comportement.

UNE CITE VILLAGE

La Cité des Ainés a été imaginée pour répondre à tous les besoins de la personne âgée en termes de bien-être, logement, déplacement, lien social, soins, restauration, ...

L'intégration dans le projet de lieux de vie collectifs ouverts sur l'extérieur offre l'opportunité aux résidents de retrouver une vie de quartier, des liens entre habitants, la proximité, l'entraide.

  • une rue piétonne et commerçante : des espaces commerciaux proposant des produits et services dédiés aux seniors : matériel médical, audioprothèses, ...
  • un restaurant et salon de thé
  • une salle d'activités physiques adaptées aux seniors
  • un espace bien-être, salon de coiffure et de socio-esthétique
  • une salle polyvalente

UNE CITE JARDIN

Un jardin potager et thérapeutique partagé sera également accessible à l'ensemble des habitants de la Cité des Ainés et du quartier.

Il sera complété par un terrain de pétanque, des jeux pour enfants et une placette, véritables lieux de vie et d'animation.

Un chemin de promenade, accessible en fauteuil, dans un cadre verdoyant, pourra accueillir les personnes âgées, leurs familles et les habitants du quartier.

UN LIEU DE RECHERCHE ET D'INNOVATIONS

Une construction innovante

Afin de favoriser le bien vieillir, le confort et le bien-être des personnes accueillies, les partenaires ont souhaité intégrer au projet des éléments innovants et différenciants des projets médico- sociaux habituels.

Pour ceci, sont associés des experts* à la démarche « living lab » dans la conception du projet, pendant sa phase de réalisation mais également à l'ouverture de la structure afin de bénéficier d'un retour d'expérience et d'un espace concret d'analyse. Des innovations pragmatiques ont été intégrées tout en maitrisant l'impact financier sur le prix de journée et les loyers finaux.

Des innovations sont d'ores et déjà intégrées à la construction et l'aménagement du projet :

Pour la sécurité:

Badges personnalisés d'accès

Le système centralisé de gestion des accès permet, sous un même logiciel, de gérer les accès réservés au personnel par des badges de proximité, mais aussi des chambres d'EHPAD et des logements de la résidence autonomie, par des bracelets portés par les résidents (des badges pour la résidence autonomie).

Ce second système permet aux résidents d'ouvrir leur porte sans contrainte de clé et leur évite de se tromper de chambre.

Appel malade et géolocalisation

Un système intégré dans une montre offre sept fonctionnalités aux résidents de l'EHPAD : un contrôle d'accès (cité ci-dessus), un appel malade volontaire, un appel infirmier et des alarmes automatiques, un contrôle d'errance, une détection des chutes, une protection du personnel isolé, un suivi d'activité physiologique. Le dispositif couvre tous les besoins en protection et sécurité des résidents et du personnel tout en préservant leur liberté.

Un cheminement lumineux dans l'EHPAD, la résidence autonomie et les logements

Un allumage automatique d'une veilleuse dans la chambre grâce à des détecteurs de mouvement permet de sécuriser le lever des personnes âgées la nuit, de les guider jusqu'à la salle de bains et d'éviter ainsi les chutes.

Pour l'environnement

Eclairage circadien dans l'EHPAD

L'horloge biologique (ou rythme circadien) est le système qui permet à l'organisme de réguler certaines fonctions vitales. Grâce à un éclairage circadien qui simule le cycle lumineux de 24 heures, le rythme du résident est régulé, même en l'absence d'éclairage naturel (cycle jour / nuit). Les recherches actuelles indiquent qu'un ensemble de troubles et de symptômes sont efficace- ment atténués par l'utilisation appropriée des propriétés de la lumière, soit par des expositions quotidiennes de courte durée (photothérapie : dépression, Parkinson, ....), soit par une manipula- tion de lumière (intensité, spectre) durant la journée. L'EHPAD disposera d'un éclairage adapté à la vision des résidents afin de favoriser leur bien-être. Un éclairage circadien sera déployé dans leur chambre. L'Inserm (Pr Claude Gronfier) et la société Ingelux sont intervenus pour optimiser la quantité et la qualité de la lumière avec un travail à la fois sur l'éclairage naturel et artificiel.

Des kitchnettes adaptées

Les cuisines des logements adaptés et de la résidence autonomie intègrent un mobilier réalisé pour accompagner l'autonomie des seniors : étagères escamotables, repérage des placards, tablettes sur coulisse, plan de travail allongeable, système d'ouverture adapté, ...

Une chambre en cours d'expérimentation

Afin d'enrichir leurs réflexions sur la future Cité des Ainés, la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM, la Ville de Saint-Etienne, Loire Habitat, et ADIM Lyon ont exposé un prototype d'une future chambre de la Cité des Ainés et un living lab dans le OFF de la Biennale Internationale du Design de Saint Etienne, du 9 mars au 9 avril 2017.

Durant un mois, le public a découvert une chambre de 24 m² de la future Cité des Ainés, reproduite à l'échelle 1, et testé, dans des conditions réelles, les équipements, les outils ou les nouveaux usages en termes de confort, bien-être, sécurité, santé, alimentation de la personne âgée qui sera demain accueillie dans cette chambre.

En lien avec la Cité du Design, un travail de recueil des suggestions et avis durant la Biennale du Design a permis d'améliorer l'aménagement et l'équipement prévus pour cette chambre.

Les experts* associés au projet de construction:

Pr Louis Ploton, psychiatre et professeur Emérite en gérontologie Pr Claude Gronfier, neurobiologiste et chercheur, INSERM

Laurent Escaffre, directeur associé d'Ingelux, société spécialisée en éclairement Sonepar, société leader mondial de distribution de matériel électrique

La Cité du Design

Le programmiste Archigram

Le pôle innovation de Eovi Mcd Santé et Services Le Gérontopôle Régional Auvergne Rhône-Alpes

La Cité des Ainés : un lieu d'expérimentation des pratiques innovantes

Afin d'anticiper les prises en charge de demain des personnes dépendantes, la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM souhaite inscrire la Cité des Ainés dans une démarche de

« living lab ».

En tant que laboratoire des usages et des pratiques innovantes, l'établissement - résidents, familles et personnels soignants - expérimentera de nouveaux outils et services : luminothérapie, domo-médecine, prise en charge non médicamenteuse, outils de simulation du grand âge, nouvelles techniques de préparation culinaire, repérage des fragilités...

Les entreprises et start-up régionales pourront y tester les prototypes de leurs produits et services pensés pour favoriser le bien vieillir et le confort des personnes âgées.

D'ores et déjà, plusieurs projets de recherche sont en cours de déploiement et rejoindront le living lab de la Cité des Ainés à son ouverture :

  • Une étude mesure dans les EHPAD mutualistes, l'effet de la marche rapide sur la qualité de vie du sujet âgé en maison de retraite, en particulier l'impact de cette activité physique sur le système nerveux autonome, responsable de la régulation de l'apport sanguin vers les différents organes.

  • L'utilisation de Paro, le robot émotionnel fait actuellement l'objet d'une étude inédite en France, soutenue par la Fédération Nationale de la Mutualité Française et la Fondation Bennetot, sur son impact sur le lien social entre les résidents, le personnel soignant et les aidants ainsi que ses possibles effets sur la douleur induite par les soins chez les personnes âgées souffrant de troubles

  • Une « box fragilité » est en cours de développement. Destinée aux personnes âgées à domicile, elle leur fournira un ensemble de services de suivi et alertes pour favoriser leur maintien à domicile en sécurité. Une étude menée actuellement par l'Ecole des Mines de Saint Etienne permettra de prédire, grâce à une intelligence artificielle, les besoins en service des personnes en fonction de leur profil et d'automatiser les services proposés.

  • Autre piste qui sera expérimentée, l'introduction des techniques cognitivo-comportementales auprès des personnes âgées accueillies en EHPAD. Construite sur le modèle d'une équipe mobile, cette prise en charge apportera une expertise et des outils à l'équipe soignante confrontée à une personne traversant un épisode de stress aigu et en souffrance et favorisera ainsi le bien être des résidents.





 Publié le 06 septembre 2017

RÉAGISSEZ, COMMENTEZ, PARTAGEZ !



Actualité du Directeur d'EHPAD

Actualité du Directeur d'EHPAD

Suivez l'actualité 100% directeur de maison de retraite / ehpad. Réglementation, bonnes pratiques, outils, études de cas, interviews, retours d'expériences, appels à projets, publications, tendances marché, nouveaux produits... Toute l'actualité du Directeur Ehpad !

Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Suivez Directeur-Ehpad.com  sur Google+
Suivez notre flux RSS
FERMER