Création d'un gérontopôle en Nouvelle-Aquitaine

un nouveau réseau d'excellence et d'innovation au service du bien vieillir

Publié le 27 novembre 2020
Création d'un gérontopôle en Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Benoît Elleboode, directeur de l'Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine, présenteront ensemble le futur gérontopôle Nouvelle-Aquitaine mardi 1er décembre à 11h00 à l'Hôtel de Région à Bordeaux (14 rue François de Sourdis, salle Jacques Chaban-Delmas).

Ce lancement se fera en présence de Michèle Delaunay, ex-ministre déléguée aux Personnes âgées et à l'Autonomie, de Françoise Jeanson, conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine en charge de la Santé et de la Silver économie, d'Emile-Roger Lombertie, maire de Limoges, et de François Vincent, président d'Autonom'Lab et conseiller régional.

A l'occasion de l'ouverture du congrès Longevity dédié au bien vieillir, le Conseil régional et l'ARS confirmeront leur volonté de faire de la Nouvelle-Aquitaine un territoire d'excellence et d'innovation dans le champ du soutien à l'autonomie, en accompagnant la création du gérontopôle, à l'échelle régionale.

Implanté à Limoges, ce gérontopôle se positionnera comme un centre de ressources et d'expertises croisées pour accompagner les projets innovants en faveur du bien vieillir. Il sera le lieu de convergence de toutes les initiatives d'intérêt général, en lien avec le soutien à l'autonomie portées par les acteurs régionaux de la recherche, de l'innovation, du soin, de l'aide à domicile, les pouvoirs publics mais aussi les entreprises, les associations d'usagers et les living lab.

Il aura comme défi de faciliter, de renforcer par ses apports de connaissances, d'expertise et de compétences, les initiatives locales - déjà nombreuses dans tous les départements de la région - permettant concrètement d'améliorer la qualité de service, la qualité de vie des personnes.

Il y contribuera par le développement d'une recherche collaborative et appliquée, l'innovation de services dans l'aide concrète au mieux vieillir, qu'il s'agisse de prévention, de promotion d'un vieillissement dynamique ou encore d'accompagnement de la personne âgée dans tous ses choix de vie.

Avec l'appui de ses membres et de ses financeurs, et chaque fois que cela sera nécessaire, il œuvrera à faire les ponts nécessaires avec les innovations du champ du handicap, compte tenu des nombreux points communs pouvant exister (aides techniques, habitat...).


FERMER