La France à l'initiative d'une campagne mondiale contre l'âgisme #OldLivesMatter

Peut-on encore être VIEUX ?

Publié le 14 septembre 2020
La France à l'initiative d'une campagne mondiale contre l'âgisme #OldLivesMatter

UNE CAMPAGNE MONDIALE CONTRE L'ÂGISME
Le cri du coeur de 50 000 gériatres à travers le monde

Confinement des EHPAD ?
Tri des personnes âgées aux urgences pendant (et hors) COVID-19 ?
Exclusion des gens âgés de la vie sociale et de la vie professionnelle ?
C'est de l'âgisme pur et dur.
C'est un fléau mondial

Le Brésil, la Thaïlande, le Sénégal, la Suisse, la Finlande, l'Espagne, la Turquie, etc.
29 pays et 43 organisations à travers le monde ont répondu à l'appel de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (SFGG) : une mobilisation exceptionnelle et sans précédent pour dénoncer et combattre l'ÂGISME, les discriminations envers les personnes âgées.


En ce jour de 20e anniversaire de l'Article 25 de la Charte des Droits Fondamentaux de l'UE, ces 29 pays et 43 organisations ont choisi de partager et porter ce même message : #OldLivesMatter. Comme tous les citoyens de ce monde, les personnes âgées comptent et ont des droits. Le racisme dont elles sont victimes est INSUPPORTABLE.

Traduites en 7 langues, 3 vidéos réalisées par Jean-Paul Lilienfeld, réalisateur du film "La Journée de la Jupe" (2009) avec Isabelle Adjani, Césarisée pour son rôle), montrent 3 situations de la vie courante où l'âgisme, ce mépris de l'âge, prend la forme d'un racisme ordinaire et universel. Dans une société où le racisme, le sexisme et l'homophobie font l'objet de débats constants, l'âgisme est si profond qu'il en est aujourd'hui normalisé.

Parce qu'être "vieux" n'est pas une tare.
Parce que nous sommes tous le vieux de quelqu'un.
Parce que les personnes âgées ont le droit de vivre dans la dignité et le respect.
Parce que si tout va bien, dans un jour futur, nous serons vieux :#OldLivesMatter.


FERMER