Effet d’un nouveau cadre ludique comme intervention non médicamenteuse dans la démence sur la qualité de vie


Effet d’un nouveau cadre ludique comme intervention non médicamenteuse dans la démence sur la qualité de vie

La prise en charge des Symptômes Psychologiques et Comportementaux des Démences (SPCD) constitue une réelle difficulté en EHPAD [1], la Haute Autorité de Santé préconisant les interventions non médicamenteuses en première intention [2]. Le « cadre ludique », développé par le centre national de Formation aux Métiers du Jeu et du Jouet (FM2J) [3;4], assure les conditions efficientes à l’utilisation du jeu grâce à : •un choix cohérent d’objets ludiques : des jeux adaptés aux compétences cognitives du patient dément mais aussi à ses désirs •une position spécifique du professionnel qui doit observer et favoriser l’autonomie des personnes. •un aménagement de l’espace adapté



Effet d’un nouveau cadre ludique comme intervention non médicamenteuse dans la démence sur la qualité de vie (758.51 ko)


Télécharger ce fichier 

Article associé


FERMER