Création d'un comité stratégique de lutte contre l'isolement des personnes âgées

Objectif : créer un lieu de travail et d’échanges autour de la question de la lutte contre l’isolement des personnes ayant besoin d’un soutien à l’autonomie.

Publié le 15 février 2021
Création d'un  comité stratégique de lutte  contre l'isolement des personnes âgées

Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée chargée de l'Autonomie a lancé, lundi 15 février, le comité stratégique de lutte contre l'isolement des personnes âgées, qu'elle pilote et qui est co-animé par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA). Il s'agit de créer un lieu de travail et d'échanges autour de la question de la lutte contre l'isolement des personnes ayant besoin d'un soutien à l'autonomie.

L''isolement social, qui touche des millions de personnes âgées, dont 300.000 seraient en état de « mort sociale », a été particulièrement révélé pendant la crise sanitaire. Lutter contre ce phénomène nécessite une prise de conscience générale et une puissante mobilisation, des institutions aux citoyens. C'est pourquoi Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée à l'autonomie, a décidé la création d'un collectif associant toutes les parties prenantes, au sein d'un comité stratégique de lutte contre l'isolement des personnes âgées.

Ce comité stratégique présidé directement par la ministre réunit des acteurs impliqués dans la lutte contre l'isolement social des personnes âgées tels que le secteur associatif, des associations d'élus locaux, des caisses de retraites, des acteurs de l'habitat, des fondations, des administrations ou encore des acteurs de l'économie sociale et solidaire.

Son objectif principal est de favoriser une connaissance mutuelle entre ses membres afin de développer une culture commune et partagée de la lutte contre l'isolement. Ce comité mettra en lumière tout le travail qui a été mené jusqu'à présent. La ministre déléguée chargée de l'Autonomie a déjà engagé, avec Jacqueline GOURAULT, ministre de la cohésion des territoires, un plan d'action gouvernemental avec une première concrétisation sous forme d'un vade-mecum à destination des élus locaux. Co-construit avec eux, cet outil présente les bons réflexes et valorise les bonnes pratiques locales en matière de lutte contre l'isolement, notamment en cette période de crise sanitaire.

Le deuxième objectif est de bâtir avec les membres de ce comité des solutions pour prévenir et lutter contre l'isolement social. En s'inspirant d'actions qui ont fait leurs preuves et en faisant remonter du terrain les difficultés et freins rencontrés par les acteurs, ils pourront construire ensemble des solutions pour répondre au défi de l'isolement.

Par ailleurs, une feuille de route de lutte contre l'isolement des personnes âgées, en cours d'élaboration, sera présentée et travaillée avec l'ensemble des acteurs. La ministre a présenté lors du lancement du comité stratégique les premières grandes ambitions :

  1. Encourager la citoyenneté, sensibiliser le grand public et lutter contre l'âgisme. Il faut parvenir à changer le regard et les représentations sur les personnes âgées, à intéresser la société au sujet du vieillissement et de l'isolement. Le déploiement de 10.000 jeunes supplémentaires engagés en service civique, affectés à des missions dans le secteur du grand âge, décidé par Brigitte BOURGUIGNON avec Sarah EL HAÏRY, Secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de l'Engagement, constitue un des axes forts pour sensibiliser les jeunes à cette question afin de recréer du lien entre les générations. Une grande journée de mobilisation citoyenne sera organisée le 1er octobre, journée internationale pour les personnes âgées afin de sensibiliser le grand public aux enjeux de l'isolement.

  2. Prévenir et rompre l'isolement. Le comité travaillera sur la construction d'un réseau d'acteurs variés avec, par exemple, les intervenants à domicile, les commerçants de proximité ou les acteurs culturels et sociaux, pour mieux identifier les personnes vulnérables. Si la solitude touche les personnes âgées à domicile, il s'agira également de travailler sur la solitude des personnes en établissements. Des initiatives comme les MARPA-Écoles ou les partenariats entre les écoles élémentaires et les Ehpad, permettant de favoriser les échangent intergénérationnels, constituent une des solutions pour y remédier et participent au changement de regard souhaité.

  3. Renforcer une politique territoriale de proximité. Les élus locaux, dans les communes et leurs CCAS, mais aussi les intercommunalités et les départements ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre l'isolement des personnes âgées : ils ont notamment la capacité de mobiliser l'ensemble des composantes d'un territoire : habitants, professionnels de santé, acteurs associatifs. Les associations sont, quant à elles, évidemment au cœur de cette action tant par la force de leurs réseaux bénévoles que par la coordination d'actions auprès des personnes âgées.

  4. Diffuser les initiatives fructueuses et les bonnes pratiques. Il est essentiel de dresser un état des lieux des différents outils et dispositifs qui existent : l'isolement regroupe une multitude de situations complexes qu'il faut savoir mieux appréhender pour mieux les combattre. En faciliter la promotion et l'essaimage est également l'un de nos enjeux.

Des groupes de travail ou ateliers seront constitués à l'issue de ce premier comité stratégique, afin d'avancer sur ces premiers chantiers prioritaires. Le comité en format plénier se réunira deux fois par an pour dresser le bilan des travaux que les différents groupes auront menés dans l'intervalle.

« Face à l'ampleur de la tâche et devant la beauté de l'objectif, je suis à la fois enthousiaste et déterminée. Lutter contre l'isolement des personnes âgées est un des fils rouges de mon action : il nous faut faire émerger de nouvelles solidarités, et bâtir une société dans laquelle les personnes âgées prennent toute leur place. Une société qui permet d'encourager les solidarités de proximité et de développer le lien intergénérationnel. », a conclu Brigitte BOURGUIGNON.


Actualité du Directeur d'EHPAD


Suivez l'actualité 100% directeur de maison de retraite / ehpad. Réglementation, bonnes pratiques, outils, études de cas, interviews, retours d'expériences, appels à projets, publications, tendances marché, nouveaux produits... Toute l'actualité du Directeur Ehpad !


FERMER