La Ministre de l'Autonomie Brigitte BOURGUIGNON déclare ne pas vouloir d'un nouveau confinement général.

L’AD-PA, satisfaite des déclarations de la ministre, demande des mesures immédiates

Publié le 30 août 2020
La Ministre de l'Autonomie Brigitte BOURGUIGNON déclare ne pas vouloir d'un nouveau confinement général.

L'AD-PA partage pleinement cette analyse : le confinement est une arme et toute arme peut avoir des effets collatéraux ravageurs ce qui fut le cas pour les personnes âgées sur le plan psychologique.

La Ministre souhaite un équilibre entre sécurité et liberté ce que l'AD-PA a demandé dès le début de la crise.

Par ailleurs des mesures de protection proportionnées et un test pour les familles qui vont voir un parent âgé, sont adaptés, notamment pour faire en sorte qu'il y ait un maximum de Français testés dans cette période de recrudescence du virus.

Il est important que chacun fasse le maximum pour ne pas être celui ou celle qui a introduit le virus dans un établissement ou contaminé son parent vivant à domicile.

L'AD-PA partage aussi le souci de la Ministre sur un meilleur suivi psychologique des aînés et l'augmentation du nombre des professionnels.

Pour autant, la réaction de l'État doit être rapide car il faut, dans l'urgence, renforcer les équipes par des personnels complémentaires et des emplois aidés.

En effet, les équipes en établissements et à domicile sont épuisées par la crise épouvantable dont elles viennent à peine de sortir et très anxieuses de l'avenir qui se dessine.


FERMER