Vers un "Ehpad Bashing" saison 2 sur vos écrans ?

Envoyé spécial le 20 Septembre (Envoyé spécial) et M6 (Zone Interdite) le 7 Octobre traite le sujet des Ehpad et de la maltraitance

Publié le 20 septembre 2018
Vers un Ehpad Bashing saison 2 sur vos écrans ?

Le monde des Ehpad pourrait de nouveau être stigmatisé dans des reportages « à charge », présentant les habituels clichés qui ne manqueront pas de marquer (choquer ?) les esprits. Avec le risque que les images diffusées soient assimilées à des généralités. Ce seront sans doute des moments de vie « volés » à de personnes fortement démunies, présentant une diminution, voire une altération de leurs capacités cognitives susceptibles de provoquer des réactions de révolte.

On va probablement nous ressortir le grand classique de l'enrichissement des sociétés privées opérant sur ce « marché », question de renforcer le malaise. Comme à l'accoutumée, le tabou du « gagner de l'argent » dans le secteur de la santé au sens large sera ressorti en carton rouge.

Qu'en est-il dans les établissements publics ou associatifs ? Faute d'argent, ils sont obligés de pratiquer une bonne gestion et « d'imiter les privés » et le bon sens économique (chut il ne faut pas le dire).

Le sujet est vendeur et d'ailleurs deux chaînes annoncent presque le même jour leurs reportages.

Nous n'avons pas vu les reportages et nous nous garderons donc de les juger même si les titres annoncent la couleur :

  • France 2 : Envoyé spécial : Maisons de retraite : derrière la façade : 20 Septembre 2018
  • M6 - ZONE INTERDITE : Maisons de Retraite, Maintien à Domicile : Le scandale des personnes âgées maltraitées - Dimanche 7 octobre à 21h

Certes, tous les Ehpad ne sont pas irréprochables, mais les nombreuses réglementations et les contrôles ont considérablement réduit les anomalies et les dysfonctionnements pouvant survenir dans cet univers.

Il conviendrait que tout le monde prenne conscience qu'il n'est pas économiquement possible de proposer un accompagnement équivalent à celui que l'on peut offrir ou espérer offrir à un proche maintenu à domicile avec une disponibilité 24h/24h.

Les Ehpad accueillent des cas nécessitant sans cesse plus de soins et les moyens ne suivent pas cette évolution de la demande.

Personne ne veut (ni ne peut) assumer le coût, l'usager pensant que c'est un dû et qu'il paye trop cher, l'état qui assume beaucoup, est victime d'une mauvaise anticipation de l'évolution démographique et d'une espérance de vie croissante. Alors oui, plus de moyens, plus de disponibilité pour chaque résident ce serait mieux. Les gestionnaires d'EHPAD privés, publics et associatifs font sans cesse mieux avec sans cesse plus de stress, de difficultés pour recruter des personnels formés et au niveau de compétences requis.

Il est à craindre que les multiples diffusions de ce type de reportage ne contribuent pas à résoudre le problème de la pénurie de personnel.

Alors à quand un reportage montrant combien l'univers des Ehpad est difficile pour ceux qui y travaillent et qu'ils ont besoin de la reconnaissance de tous. La France est un des pays ayant le système le plus évolué pour l'accueil des personnes âgés et de nombreux pays font appel aux experts français pour améliorer leur système de prise en charge. Alors certes, il est certainement perfectible, mais essayons collectivement d'améliorer son image afin que les relations famille / Ehpad soient constructives et que l'engagement des familles soit plus fort au sein des Ehpad, comme il le faisait quand la personne était encore à domicile. Donnons envie aux jeunes diplômés de s'engager dans cette filière qui peine à recruter (cf appel société française de Gériatrie & Gérontologie -SFGG lors des affectations au concours de l'internat) par exemple.


Actualité du Directeur d'EHPAD



Suivez l'actualité 100% directeur de maison de retraite / ehpad. Réglementation, bonnes pratiques, outils, études de cas, interviews, retours d'expériences, appels à projets, publications, tendances marché, nouveaux produits... Toute l'actualité du Directeur Ehpad !


FERMER