Korian et Medica mettent le cap vers une fusion

Acte de naissance du nouveau leader Européen des services aux seniors

Publié le 13 décembre 2013
Korian et Medica mettent le cap vers une fusion

  • Korian et Medica annoncent la signature d’un protocole en vue d’une fusion pour créer le leader européen des services aux seniors, avec plus de 57 000 lits (1), près de 600 établissements (1) et un chiffre d’affaires combiné de 2,2 mds€ (2).

  • Le groupe ainsi constitué opérerait sur 4 marchés à fort potentiel (France, Allemagne, Italie et Belgique, avec 40% du CA réalisé hors de france) autour de 4 activités clés (maisons de retraite, cliniques spécialisées, résidences intermédiaires et soins à domicile).

  • La complémentarité des savoir-faire et les échanges de bonnes pratiques seraient favorisés dans le nouveau groupe, au bénéfice des clients et aux salariés.

  • La position de leader européen du nouveau groupe lui permettrait de poursuivre sa croissance organique et externe, d’ouvrir la voie vers de nouveaux métiers de service aux seniors et de viser un objectif de CA de 3 mds€ à l'horizon 2017.

Korian et Medica, deux acteurs majeurs des services aux seniors en Europe, annoncent aujourd’hui la signature d’un protocole en vue d’une fusion entre égaux, aboutissant à la création du leader européen du secteur.
Avec près de 40 000 salariés, le groupe fusionné serait idéalement positionné pour continuer à se développer sur ses métiers actuels.
Sa nouvelle dimension de leader européen lui offrirait par ailleurs l’opportunité de répondre aux enjeux de la silver economy et ouvrirait la voie vers de nouvelles innovations et business models.

Ensemble, Yann Coléou, Directeur Général de Korian, et Jacques Bailet, Président-Directeur Général de Medica assurent :

« Nous pourrions partager notre savoir faire, nos bonnes pratiques et l’expérience que nous donnent nos implantations géographiques complémentaires, pour améliorer nos process  et développer notre performance. Nous aurions la force et les expertises pour inventer de nouveaux métiers, de nouvelles offres, de nouvelles démarches. Nous servirions une même vision : celle d’un vieillissement où la question centrale est de préserver le plus longtemps possible,  l’indépendance et,  grâce à elle, la dignité des personnes âgées.  »

Le rapprochement de Korian et Medica permettrait de constituer un nouveau leader, mieux armé pour renforcer  et  étendre  sa  couverture  géographique,  plus puissant pour saisir les opportunités de croissance créatrices de valeur et plus diversifié pour mieux gérer les évolutions réglementaires.  

  • La  création  du  leader  européen  du  secteur


L’opération  permettrait  de  réunir  des  couvertures  géographiques  et  expertises  complémentaires.
Le groupe fusionné atteindrait une dimension pan-européenne, devenant le principal acteur du secteur des services aux seniors en France, Allemagne et Belgique, et le deuxième en Italie.
Ainsi, le groupe pourrait pleinement  bénéficier  d’opportunités  élargies  sur  ces  quatre  marchés  aux  fondamentaux démographiques solides.
 
Le  nouveau  groupe  bénéficierait  également  d’un  portefeuille  d’activités  diversifiées  et complémentaires, constitué de maisons de retraites, cliniques spécialisées, résidences intermédiaires et réseaux de soins à domicile.

  • Une  opération  au  service  d’un  projet  de  croissance

 
Ce rapprochement permettrait de renforcer le potentiel de croissance du groupe et de viser un chiffre d’affaires de 3 Mds€ à horizon 2017.

Cette croissance s’appuierait sur : 
• des perspectives de croissance organique sur des géographies à fort potentiel ;
• un  potentiel de croissance externe pour renforcer son réseau sur les marchés existants et se développer sur de nouvelles zones attractives ;
• une structure financière solide, avec un niveau d’endettement maîtrisé.

La complémentarité des portefeuilles d’activités des deux groupes permettrait aussi de déployer des expertises et business models entre les différents pays et de construire ainsi une offre plus complète de services pour mieux répondre à la complexité des nouveaux parcours clients et à leurs besoins en matière de préservation de l’indépendance.  

La nouvelle dimension du groupe lui donnerait la capacité de stimuler l’innovation dans chaque pays,  de renforcer ses relations avec les autorités de santé et collectivités locales, et de répondre aux nouvelles aspirations des seniors en matière de Bien Vieillir.   

  • Une  opération  au  service  de  la  performance  et  de  l’excellence  opérationnelle  


La mutualisation des  savoir-faire et l’échange des bonnes pratiques profiteront à la performance opérationnelle du groupe, tant sur le plan des revenus que des process.  
La combinaison des deux sociétés devrait par ailleurs permettre de générer 15 M€ de synergies de coûts annuelles  (provenant  de  la modernisation  de  la  branche  sanitaire,  de  synergies  achats  et  de  frais  de fonctionnement) à horizon trois ans.

  • Gouvernance  de  l’entité  combinée

 
En cas de réalisation de la fusion, Yann Coléou deviendrait le Directeur Général du nouveau groupe.
Les Comités de direction comprendraient à la fois des dirigeants de Korian et de Medica.

Jacques  Bailet et Christian Chautard seraient dans ce cas respectivement Président et Vice-Président dédié à l’international du Conseil d’Administration.
Dans un délai d’un an à compter de la réalisation de la fusion, Christian Chautard serait nommé Président du Conseil d’Administration.
 

  • Termes  de  la  transaction  proposée  et  calendrier

 
L'opération prendrait la forme d’une fusion-absorption de Medica par Korian au terme de laquelle les actionnaires de Medica recevraient 10 actions de Korian pour 11 actions de Medica.

Les termes du protocole ont été approuvés à l’unanimité par les Conseils d’administration de Korian et Medica.

L’information et la consultation des instances représentatives du personnel compétentes des deux groupes sur ce projet vont être engagées et,  conformément aux dispositions législatives et réglementaires en vigueur, la conclusion de tout accord définitif ne pourra intervenir qu’à l’issue de cette procédure.

La transaction serait conditionnée à l’obtention de l’autorisation de l’Autorité de la Concurrence française.

La fusion serait par ailleurs soumise à l’approbation des actionnaires des deux sociétés en Assemblées Générales Extraordinaires, qui pourraient se tenir au premier trimestre 2014.

(1) Données au 30 septembre 2013 incluant lits et établissements de SLG
(2) Chiffres 2012 non audités des deux sociétés respectives additionnés, retraités des cessions et acquisitions effectuées en 2013
(3) Données au 30 septembre 2013 incluant les lits de SLG






FERMER