Le Noble Age : Résultats du 1er semestre 2013

Chiffre d'affaires : + 39%

Publié le 18 septembre 2013
Le Noble Age : Résultats du 1er semestre 2013
  • Chiffre d'affaires : + 39%
  • Résultat opérationnel : + 24%
  • Parc de 6 277 lits : + 17,5%
  • Un réservoir de croissance de 2 850 lits (soit 45% du parc)


« Tous les indicateurs sont au vert pour atteindre nos objectifs tant quantitatifs que qualitatifs. La taille cible que nous visions pour 2014 sera bientôt atteinte. Cette nouvelle dimension permettra au Noble Age d'extérioriser une croissance forte de ses résultats grâce à son modèle d'entreprise responsable. A l'aube d'une nouvelle phase de son cycle de développement, et la mise en œuvre de son futur plan stratégique, le Noble Age est plus que jamais engagé pour renforcer activement sa contribution aux enjeux des filières de santé».

 
Jean Paul Siret - PDG LE NOBLE AGE

Le Conseil d'administration réuni le 17 septembre 2013, sous la présidence de Jean-Paul Siret, a arrêté les comptes du premier semestre 2013.

 

LE NOBLE AGE confirme la forte progression de son chiffre d'affaires semestriel à 164,2 millions d'euros (+38,7%). L'activité Exploitation progresse de 14,4 millions d'euros à 118,9 millions (+13,8%). Elle reflète la croissance organique solide (+7,6%) et la politique de développement dynamique (+6,3%) qui portent le parc de lits en exploitation à 4 733 lits au 30 juin 2013.

 

Le taux d'occupation du « parc en régime de croisière » à 97% (3 421 lits pour 35 établissements au 1er septembre) reste à son meilleur niveau et traduit la qualité et la pertinence de l'offre de services et de santé.

Les deux métiers renforcent leur contribution. L'activité Long Séjour s'établit à 83,4 millions d'euros en hausse de 11,5%, tandis que l'activité Moyen Séjour (SSR, psychiatrie et HAD) progresse de 18,9 % à 35,2 millions d'euros.

L'activité Immobilière avance au rythme soutenu des constructions et des restructurations. Sur le semestre, elle s'établit à 45,3 millions d'euros contre 13,9 millions à la même période en 2013 et représente à la livraison une capacité supplémentaire exploitable de 446 lits.

 

Une trajectoire de résultats bien engagée

Résultat du Régime de croisière

Signe de la solidité opérationnelle du groupe, l'EBITDAR du segment régime de croisière affiche une croissance de +17%, supérieure à la progression du chiffre d'affaires (+15%), soit une marge de 28,7% en hausse de 50 pb par rapport à juin 2012. Il contribue presque intégralement à l'EBITDAR Exploitation. Les restructurations et les reprises affichent en effet une marge d'EBITDAR limitée à 9% pendant la période intercalaire jusqu'à leur transfert vers le régime de croisière.

Dans la continuité, le Résultat opérationnel du segment régime de croisière s'établit à 10,5 millions soit 11% du chiffre d'affaires,  contre 10,3% sur la même période en 2012.

 

Résultat de l'Ensemble

L'EBITDAR du groupe ressort à 30,9 millions d'euros contre 24,9 millions d'euros au 30 juin 2012, en hausse de +24%. Il bénéficie d'une croissance forte de +17% de l'EBITDAR de l'activité Exploitation à 29,9 millions d'euros et d'une contribution limitée à 1,0 million d'euros de l'EBITDAR de l'activité Immobilier dans l'intérêt premier de l'Exploitation.

Rapportée au chiffre d'affaires retraité des cessions immobilières selon la pratique du secteur, la marge d'EBITDAR Groupe (Exploitation + Immobilier) s'établit à 26% du chiffre d'affaires Exploitation contre 23,9% l'an passé (+210 pb), signe de l'amélioration continue des marges.

L'EBITDA s'élève à 14,5 millions d'euros. Il présente un ratio sur chiffre d'affaires Exploitation de 12,2% qui intègre l'effet temporairement dilutif des programmes de restructuration. Les charges de loyers restent contenues avec un effet d'indexation proforma de +2,4%.


Le Résultat opérationnel affiche une progression forte de +24% sur un an à 9,9 millions d'euros tout en intégrant sur la période l'impact des restructurations et des reprises pour -1,7 million d'euros. Cette amélioration anticipe un cycle haussier qui accompagnera les sorties de restructurations et la mise en exploitation de l'actuel réservoir de 2 850 lits programmées sur les 3 prochains exercices, soit une croissance moyenne du segment régime de croisière dorénavant de +15 % par an.

 

La marge opérationnelle de l'activité Exploitation s'améliore à 7,3% et doit se renforcer au cours des prochains semestres sous l'effet de l'amélioration du mix du parc et du changement de dimension du groupe.

Le Résultat Net part du groupe s'établit à 3,4 millions d'euros contre 2,8 millions d'euros au premier semestre 2012 soit une marge nette de 2,8% sur le chiffre d'affaires Exploitation.

 

Une structure financière flexible pour le développement

 

Profilée pour accompagner une stratégie de développement active, la structure financière du Noble Age reste flexible et solide.

Au 30 juin 2013, l'endettement net Exploitation représente 74% des fonds propres et le levier financier s'établit à 2,2 pour un covenant établi à 5,0.

Le Groupe dispose d'une trésorerie de 44 millions d'euros pour soutenir le plan de développement au cours des prochains mois.

 

Objectifs 2013 revus à la hausse

A mi-septembre, la capacité du parc en exploitation s'élève à 5 039 lits et le portefeuille à 1238 lits, soit un parc total autorisé de 6 277 lits en hausse de + 17,5% sur un an (soit 937 lits) et en avance sur le plan 2014.

Pour l'exercice en cours, fort de l'évolution dynamique du chiffre d'affaires et du plein effet du développement des neufs premiers mois, le groupe rehausse ses objectifs, soit une augmentation de 13% du chiffre d'affaires Exploitation à 245 millions d'euros, avec une croissance organique supérieure à 6%. Le Noble Age ajuste par ailleurs l'objectif de marge d'EBITDAR des établissements en régime de croisière supérieure désormais à 27,5%.


Sans changer de paradigme, le Noble Age est entré dans un cycle vertueux où la mise en exploitation de son réservoir de 2 850 lits à restructurer ou à ouvrir, transformera durablement son profil et consolidera l'ensemble de ses positions.

Cette dynamique nouvelle doit permettre au groupe d'inscrire de nouveaux objectifs au centre de son plan stratégique qui sera dévoilé le 17 octobre prochain.


FERMER