Les grands groupes français de Maisons de Retraite, à la manœuvre, voient la Chine comme un relais de croissance

Après Colisée Patrimoine et Orpéa, DomusVI va également se développer en Chine avec son partenaire HANFOR.

Publié le 31 mars 2014
Les grands groupes français de Maisons de Retraite, à la manœuvre, voient la Chine comme un relais de croissance




Le marché des maisons de retraite est en pleine ébullition
.

Les acteurs français mettent le cap à l'international et se mettent en ordre de bataille pour conquérir des parts de marché en Europe et maintenant en Chine.
La récente fusion de Korian et de Medica a permis au groupe Korian Medica de se hisser à la première place en Europe, dans plusieurs pays dont la France.
La croissance se fait, pour nos champions nationaux, au travers de fusions et de croissance externe.

Le marché français se referme, faute de nouvelles autorisations de création d'EHPAD (peu ou presque plus d'appels à projets émis par les ARS par manque de financement).

Pour le secteur privé, qui ne compte que 20% du parc installé en France, il ne reste donc, sur le territoire, que trois possibilités de croissance :

  • la croissance externe,
  • la reprise d'établissements publics ou associatifs, ou la délégation de service,
  • la diversification sur des marchés connexes, comme l'aide à domicile ou les Résidences avec Services pour Seniors.


Pour retrouver de la dynamique et diversifier leur portefeuille, les groupes se déploient donc à l'étranger afin de profiter des variations d'écosystèmes et des réservoirs de croissance.
Ainsi, en Belgique (et en particulier la Flandre) ainsi qu'en Allemagne, il existe un réel potentiel de création de nouvelles chambres en maison de retraite (on parle de 200 000 lits à créer en Allemagne à cour terme).

Les prix de journée varient considérablement, selon les pays, avec, par exemple, les prix moyens par journée suivant :

  • Belgique : 110€
  • Espagne 55€
  • France : 110€
  • Italie : 90€
  • Suisse : 170€


Les modalités de financement varient également considérablement, avec la part prise en charge par les caisses de sécurité sociale qui va de 20% en France et en Espagne à 45% en Italie.

De même, le reste à charge pour les résidents pour la partie Hébergement va de 80% en Espagne à 54% en Suisse.


Les groupes de Maisons de Retraite mettent le cap sur la Chine

Nous annoncions dans nos colonnes en juin 2103 la visite d'une délégation chinoise dans une résidence du groupe Colisée Patrimoine en région parisienne.
18 représentants de la troisième banque chinoise, CITIC Trust, avaient alors visité la résidence Le Mesnil à Bouffémont, dans le Val d'Oise, placée sous le label « Les Jardins de Cybèle ».
Colisée Patrimoine, signait là son deuxième partenariat, ayant de longue date mis un pied en Chine.


ORPEA annonçait pour sa part, à l'occasion de la présentation de ses résultats 2013, la mise en oeuvre d'une stratégie volontariste pour se développer sur le marché chinois, qui se concrétisera par la construction d'une première maison de retraite de 180 lits dans la ville de Nanjing (8 millions d'habitants, dont 10% de +65 ans), en partenariat avec la ville et l'hôpital Gulou (10 000 lits).
Un Protocole a été signé avec l'hôpital et la société d'aménagement publique de la ville de Nanjing.

Un partenariat stratégique a par ailleurs été signé par ORPEA le 3 décembre 2013 avec China Development Bank Capital (CDBC), un des principaux organes d'investissement du Gouvernement Central, finançant les projets d'avenir dans les villes nouvelles et dans les principales métropoles de Chine.
CDBC aidera ORPEA dans ses projets, en proposant des terrains et en participant au financement des projets.
ORPEA apportera son savoir-faire et son expérience en assurant l'exploitation des établissements et la formation du personnel.


DomusVi et Hanfor annonçaient le 27 mars 2014 , en marge de la visite du Président de la République Populaire de Chine M. Xi Jinping en France, la création de DUOMEI, une nouvelle société destinée à développer et gérer des maisons médicalisées et non-médicalisées et des services à domicile destinés aux personnes âgées.

DomusVi et le fonds d'investissement chinois Hanfor se sont ainsi rapprochés dès 2013 et annoncent la signature de leur accord de partenariat, intervenue le 26 mars 2014, avec des objetcifs ambitieux, puisque les partenaires parlent de créer ensemble 100 maisons de retraite en Chine et 20 agences d'aide à domicile d'ici 5 ans.


Quelques éléments sur le marché chinois

En 2012, on dénombrait en Chine pas moins de 194 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, un nombre qui devrait fortement augmenter pour atteindre les 245 millions en 2020 et 300 millions en 2025.

Si l'on regarde les chiffres des plus de 85 ans, ce nombre devrait passer de 35 millions de personnes (année 2?00) à 45 millions en 2025.

Le besoin de structures d'accueil pour personnes âgées se fait donc fortement ressentir et le gouvernement chinois semble intéressé par l'expérience de nos experts nationaux.



FERMER