La Cour des comptes épingle le financement des établissements pour personnes âgées dépendantes et adultes handicapés

Une réforme de la tarification jugée inaboutie. Pas assez de contractualisation. Des référentiels de coûts opposables à mettre en place rapidement. Les co-financements, une pratique à simplifier. La prise en charge par l'aide sociale des dépenses d'hébergement, une évolution à parachever

Publié le 24 novembre 2014
La Cour des comptes épingle le financement des établissements pour personnes âgées dépendantes et adultes handicapés

La Cour des comptes rend public un référé de son Premier président, daté du 11 septembre 2014 et adressé à la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits de la femme, sur le financement des établissements pour personnes âgées dépendantes et adultes handicapés.

En application du code des juridictions financières (article R. 143-1), les référés sont adressés par le Premier président au Premier ministre ou aux ministres concernés pour leur faire connaître les observations et recommandations formulées par la Cour sur la gestion des services de l'État et des autres organismes publics, y compris les institutions de sécurité sociale.

À l'issue du délai de deux mois dont disposent les destinataires pour répondre, ces référés, accompagnés des réponses qui leur sont le cas échéant apportées, sont transmis aux commissions des finances et, dans leur domaine de compétence, aux commissions des affaires sociales de l'Assemblée nationale et du Sénat (article L. 143-5), et sont rendus publics.

Documents associés


FERMER